ART in Time

ART in TIME : le nouvel écrin de la haute horlogerie indépendante

ART in TIME devient la première destination de la Riviera française pour la haute horlogerie indépendante.

Par Benjamin Teisseire
Éditeur et développement commercial

L’attrait pour les marques de niche indépendantes ne cessent de croître. Mais leur distribution reste complexe entre boutiques mono-marques des grands noms et détaillants multimarques sous pression. Karl-Friedrich Scheufele, CEO du groupe Chopard, crée une nouvelle voie originale, pleine de sens et d’émotions, reflet des valeurs de cette haute horlogerie indépendante.
 

Monte-Carlo Casino, Monaco

C’est au cœur de la cité monégasque, sur l’illustre place du Casino, que le concept inédit a été dévoilé : ART in TIME. Un écrin accueillant, tout de verre et de bois, alliant transparence et chaleur, ouverture et intimité, créativité et innovation, qui offre enfin au meilleur de la haute horlogerie indépendante l’attention qu’elle mérite, dans le cadre approprié.
 

Répondre à une nécessité

Toutes les marques indépendantes font le même constat : il est difficile d’assurer sa distribution tout seul et les réseaux de distribution traditionnels n’offrent pas toujours le cadre, le conseil nécessaire pour présenter avec exactitude l’histoire de chaque marque. M. Scheufele s’en est vite aperçu : « Avec la Chronométrie Ferdinand Berthoud, nous avons réalisé que, même après avoir gagné l’Aiguille d’Or au GPHG en 2016, s’ouvrir au monde n’était pas chose facile pour la Haute Horlogerie de niche. Le digital permet certes d’offrir de la visibilité, mais de tels garde-temps nécessitent la sollicitation des sens, des émotions. Trouver une solution viable seul semblait difficile ». 
 

Ferdinand Berthoud Chronomètre FB 1.3
Chronométrie Ferdinand Berthoud FB 1.2
MB&F HM9 Flow

En échangeant avec d’autres au sein du Carré des Horlogers du SIHH, la confirmation s’est fait qu’aucune plateforme entièrement dédiée à cette horlogerie si particulière n’existait. De là est né le projet ART in TIME. De discussions en brainstormings – auxquels Max Büsser de MB&F notamment a grandement participé – le concept a mûri. Les relations humaines, les convergences des valeurs telles que l’indépendance, la créativité, l’audace, ont fait le reste pour arriver au choix des 8 marques qui composent l’offre de cette première galerie dédiée à l’Art de l’expression du temps qui passe. Ferdinand Berthoud, L.U.Chopard, Greubel Forsey, L’Épee, MB&F, Ressence, Florian Schlumpf et Urwerk forment l’assortiment exceptionnel pour transmettre la passion de cette haute horlogerie et son message artistique.
 

Urwerk UR-111C
Greubel Forsey Tourbillon 24

Exclusivité dans un écrin exceptionnel

L’adresse même, au centre du tout nouveau complexe « One Monte Carlo », est des plus exclusives. La galerie est épurée à l’extrême pour laisser toute la lumière aux œuvres d’art qui l’habitent. On circule au milieu d’élégants présentoirs en verre présentant individuellement chaque garde-temps. Les passionnés d’horlogerie, collectionneurs et amateurs de beaux objets mécaniques peuvent ainsi appréhender sous tous les angles les pièces d’exceptions. La singularité de chaque création est mise en exergue. Et pourtant il se dégage une sensation d’équilibre, de cohérence : du foisonnement de la créativité nait l’harmonie de ART in TIME. Un premier pari relevé avec brio !
 

Des avantages incontestables pour tous

Comme Karl-Friedrich Scheufele le souligne : « Non seulement le concept de galerie consacrée exclusivement à la haute horlogerie indépendante n’existe pas vraiment, mais, de surcroît, la situation géographique de ART in TIME vient combler un manque dans cette région où d’innombrables collectionneurs passent ou vivent ». Tous les CEOs des maisons présentes le confirment, une présence dédiée sur la Côte d’Azur est une excellente nouvelle. Mais ils insistent encore plus sur l’atmosphère que crée une telle galerie. Charris Yadigaroglou de MB&F le résume parfaitement : « La galerie devient un espace cohérent, crédible, propice pour faire découvrir cet univers si particulier ». Martin Frei, co-fondateur de Urwerk, abonde dans ce sens : « ART in TIME est le meilleur environnement possible pour éduquer les amateurs éclairés ». De même Gaëtan Gaye, Directeur International de Ressence, renchérit : « Lorsque nous avons été approchés par M. Scheufele, qu’il nous a expliqué le concept, nous nous sommes sentis très honorés. Le niveau d’expertise proposé à la galerie est incroyable. Tous les ingrédients pour obtenir une plateforme de promotion efficace sont réunis : un emplacement hors-norme, dans une région peu développée pour les marques indépendantes, avec une équipe de passionnés dédiée ».
 

L'Epée
MB&F Showcase

Un défi de taille

Tous les voyants sont au vert. Le défi qui reste à relever est de s’assurer d’avoir un personnel parfaitement formé pour répondre à toutes les questions sur les marques, leurs histoires, leurs spécificités. La passion qui anime les indépendants doit être la première qualité transmise. L’excellence des garde-temps présentés doit être reflétée dans celle du personnel. Le directeur du retail monde de Chopard, Maxime Labey, le confirme : « Nous avons la chance d’avoir Yohann Martinez comme directeur adjoint chez ART in TIME. Il a une connaissance extrêmement pointue des marques indépendantes. C’est un vrai passionné dont l’enthousiasme est communicatif ». Encore une case cochée.
 

Florian Schlumpf
Ressence Type-1

Une quête à long terme

Depuis de nombreuses années, Karl-Friedrich Scheufele multiplie les initiatives en vue de préserver le patrimoine horloger : le L.U.CEUM à Fleurier, la Chronométrie Ferdinand Berthoud depuis 2013. ART in TIME est une nouvelle étape, altruiste, qui vient soutenir le développement de la très haute horlogerie indépendante en devenant détaillant multi-marque ultra spécialisé. Est-ce le début d’une longue série d’ouvertures de galeries ART in TIME ? Certainement pas car l’exclusivité et la rareté sont l’essence même de cette horlogerie.
 

Chopard L.U.C
Chopard L.U.C Engine One Tourbillon

Mais la transmission de ces valeurs et de la passion qu’elle suscite auprès des collectionneurs appellent sans doute à en voir une ou deux autres fleurir dans des endroits clés adaptés. Les débuts à Monte Carlo sont prometteurs. Les nombreux enthousiastes de beaux objets de mesure du temps ne manqueront pas de mettre le Rocher sur la carte dorénavant.

Baselworld 2019 : L.U.C. Chopard Flying T Twin à voir pour y croire

Par Hyla BauerContributeur et projets spéciaux
Le nouveau tourbillon à double barillet est rejoint par une édition limitée Mille Miglia et un chronographe à roue à colonnes L.U.C.

SIAR 2018 : CHOPARD sort de sa zone de confort

Par Watchonista
Le nom CHOPARD évoque un certain classicisme, une tradition de la bien-facture, une élégance raffinée. Tant dans la joaillerie que dans l’horlogerie....

Cannes et calibres, le grand écart signé Chopard

Par Joel GrandjeanRédacteur en Chef
Comme Will Smith ce soir-là, j’aurais bien aimé avoir à mon poignet la dernière Black Tie de Chopard. Et pourquoi pas, deux jours avant, croiser...